Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

5 moyens pour améliorer l'isolation phonique de votre logement

Vous avez effectué un achat immobilier à l’Île-aux-Moines et vous souhaitez améliorer l’isolation phonique de votre acquisition. Quels sont les moyens efficaces à votre disposition pour y arriver à moindre frais ?

Voici nos 5 conseils pour bien isoler votre logement, classés par ordre de coûts (du moins cher au plus cher).

1. Calfeutrer les portes extérieures et les fenêtres

C’est la première opération à envisager si vous trouvez que le bruit extérieur pénètre trop dans votre logement, notamment si les ouvertures sont anciennes. En effet, avec le temps, les portes et les fenêtres travaillent, notamment si elles sont en bois, un matériau vivant, et peuvent prendre du jeu en vieillissant.

Pour cela, il suffit généralement de changer les joints, voire d’en créer s’il n’y en a pas. Il est possible de trouver des joints en caoutchouc en bandes autocollantes en grande surface ou des cartouches de silicone à poser au pistolet. Le coût d’une telle opération est généralement inférieur à 100 euros.

2. S’équiper de rideaux, tapis, moquettes et autres tissus d’ameublement

Si vous constatez des phénomènes de réverbération sonore dans votre intérieur qui amplifient les bruits venant de l’extérieur (et les bruits intérieurs), vous pouvez envisager, si ce n’est pas déjà le cas, d’équiper vos fenêtres et vos portes de rideaux, d’acquérir des tapis ou de poser de la moquette.

En clair, il s’agit de profiter de la capacité des tissus d’ameublement à absorber les sons pour diminuer les phénomènes de réverbérations sonores.

Le coût d’une telle opération sera généralement de quelques milliers d’euros en fonction du nombre de portes et de fenêtres et du nombre de pièces.

3. Remplacer les portes et les fenêtres anciennes

Si le calfeutrage des portes et des fenêtres ne donne pas un résultat satisfaisant, il est alors possible d’envisager le changement des portes extérieures et des fenêtres pour installer des fenêtres modernes en double ou triple vitrage phonique. L’isolation thermique y gagnera aussi grandement.

Le budget est en général assez conséquent dans la mesure où le prix d’une fenêtre double ou triple vitrage à l’unité est compris entre quelques centaines d’euros à plus de 1 000 euros.

4. Isoler les murs avec un doublage phonique

Dans cette opération, il s’agit de doubler tous les murs extérieurs de la maison par l’intérieur avec du placoplâtre doublé avec du polystyrène ou de la laine de roche. Cette opération n’est à envisager que si le changement des portes et des fenêtres n’a pas été concluant car il s’agit de travaux assez lourds.

Au-delà d’apporter une isolation importante vis-à-vis de l’extérieur, cela permet d’avoir des murs parfaitement plans et de changer la décoration de la maison.

En revanche, le coût d’une telle opération peut avoisiner les 25 à 30 euros le mètre carré sans compter le coût de la décoration et les perturbations liées au chantier.

5. Isoler les combles et les plafonds avec un doublage phonique

C’est un peu le complément du doublage des murs extérieurs. Si les combles sont mal isolés, au-delà de créer des déperditions d’énergie importantes, cela peut contribuer à la mauvaise isolation phonique de la maison. La première opération à effectuer est donc d’isoler les combles puis ensuite, si nécessaire, de doubler les plafonds avec du placoplâtre sur lequel repose un isolant (laine de roche ou autre).

Le coût du doublage des plafonds est de l’ordre de 30 à 50 euros le mètre carré. L’isolation des combles par l’intérieur coûtera entre 40 et 90 euros le mètre carré.

Pour en savoir plus:
Résidence secondaire, pourquoi pas vous ?

Général