Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Comment préparer un achat immobilier ?

Vous souhaitez acheter une maison dans le Morbihan ? Bénéat Chauvel Immobilier est à votre écoute pour vous conseiller, vous proposer des biens qui correspondent à votre budget et à vos envies. Nous vous livrons ici quelques conseils pour bien préparer votre achat immobilier et avoir les ressources financières pour acquérir, en toute sérénité, le bien que vous convoitez.

Pourquoi ai-je besoin d’un apport personnel ?

Pour effectuer un achat immobilier, il est recommandé de se constituer «  un apport personnel » afin de pouvoir obtenir un crédit bancaire plus facilement. De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’une réserve d’argent dont dispose l’acquéreur suite à une donation ou un héritage ou parce qu’il a épargné en effectuant des placements sur un livret ou un Plan Épargne Logement (PEL).

Ce dernier sert le plus souvent à financer les frais de notaire (8% du prix du bien dans l’ancien et 3% dans le neuf) et les honoraires de l’agent immobilier. En général, les banques, au moment de votre demande de prêt, vous demandent une somme, qui correspond en gros à 10% du prix de vente du bien immobilier que vous avez choisi. Si vous avez économisé davantage, la banque fera, en général, un effort supplémentaire sur votre taux de crédit.

Comment économiser pour avoir une réserve d’argent?

Certaines banques accordent des prêts sans apport personnel, mais cela reste rare. Donc si vous voulez avoir toutes les chances de finaliser votre achat et d’avoir un apport satisfaisant, autant vous mettre tout de suite à la tâche. D’ailleurs, cela commence par l’épargne.

Vous pouvez mettre en place une épargne automatique mensuelle sur un livret A, LDDS ou sur un PEL. Pour le PEL, l’argent déposé est bloqué pendant quatre ans et devra servir exclusivement à un achat immobilier. Il s’agit d’un moyen efficace pour mettre de l’argent de côté. Faites le tri dans vos dépenses : soldez vos dettes, comparez vos abonnements (énergie, téléphone, assurance, loisirs, sport) et minimisez vos frais.

Renseignez-vous que ce qui existe aussi comme prêts aidés : Prêt Action Logement, PTZ, prêt PAS... Les conditions d’attribution sont nombreuses mais cela ne coûte rien de se renseigner et de voir si vous remplissez les critères.

Anticiper les frais pour faire des économies

Si vous pouvez, conservez une partie de votre apport pour avoir un pécule de sécurité, une fois la vente réalisée. Il y a parfois des mauvaises surprises comme des travaux imprévus, des frais supplémentaires, etc. Par ailleurs, devenir propriétaire engendre des frais.

Désormais, vous devrez payer la taxe foncière et si vous êtes copropriétaire, vous devrez vous acquitter des charges de copropriété (réfection de façade, entretien des ascenseurs ou plus gros travaux). Vous aurez aussi des frais d’entretien (chauffe-eau, toiture, plomberie) et d’énergie (gaz, électricité, chauffage). Faites-en une estimation sur la base des factures de l’ancien propriétaire.

Ne faites pas l’erreur de surestimer votre capacité d'emprunt. Vos mensualités ne doivent pas dépasser 33% des revenus totaux de l’acquéreur lui-même ou du ménage. Soyez bien attentifs au taux d'intérêt du prêt et au taux de l'assurance, puisque sur plusieurs années, cela peut signifier plusieurs milliers d’euros d’économie.

Pour en savoir plus:
De nombreux français rêvent d'une résidence secondaire sur le littoral
La taxe d’aménagement s’applique-t-elle aux abris de jardin ?
L'immobilier breton en 2018