La côte morbihannaise est toujours très appréciée par les acquéreurs !

Les périodes de confinement ont fait prendre conscience à beaucoup de citadins de la nécessité d’avoir un accès à l’extérieur ainsi qu’une surface habitable plus grande. C’est une des raisons pour lesquelles la campagne et le littoral morbihannais attirent de plus en plus de français. Entre les paysages magnifiques et la douceur du climat, beaucoup se laissent séduire par l’achat d’une maison dans le Morbihan.

La raréfaction des biens sur le marché dans le Morbihan

Les prix de l’immobilier sont sous tension du fait de l’augmentation de la demande et de la raréfaction de l’offre. Cependant, même après une légère hausse, les prix dans le Morbihan restent encore très abordables. En revanche, la rareté des biens incite les acheteurs à se positionner rapidement et au prix du vendeur sur un logement arrivant sur le marché pour ne pas risquer de voir celui-ci leur échapper.

Le tour des prix dans le Morbihan

Le prix médian d’une maison dans le Morbihan s’établit à 180 000 €. Mais comme toujours, ce prix est la médiane séparant en deux blocs les biens à vendre sur le marché et ne traduit pas une réalité universelle dans le département. En effet, des disparités de prix très importantes se constatent en fonction de la proximité de la côte et de la réputation de la station balnéaire.

1) Le prix des maisons dans le Morbihan

Sur l’Île-aux-Moines, le prix médian d’une maison est de 645 000 €. À Arradon, celui-ci est de 451 800 € ; il est de 415 000 € à Larmor-Baden, de 400 000 € à Carnac à, de 385 000 € à Larmor-Plage.

À la campagne, le prix médian d’une maison est bien moins élevé et la disparité des prix est très importante. Ainsi, à Pontivy, il faut débourser en moyenne 125 000 € pour faire l’acquisition d’une maison.

Plus on s’éloigne de la mer, moins le ticket d’entrée est élevé. On descend même en dessous de la barre des 100 000 € en moyenne à Carentoir, Gourin ou Guiscriff.

2) Les appartements dans l’ancien

Dans le Morbihan, le prix moyen des appartements dans l’ancien s’établit à 2 370 €/m2. Il faut noter que ce prix a progressé de 13 % en un an !

La ville de Carnac tient le haut du pavé avec un prix au m² de 4 420 €/m2. Mais la ville de Damgan a créé la surprise avec un prix qui s’établit à 3 920 €/m2 en dépassant désormais Quiberon dont le prix moyen dans l’ancien est de 3 820 €/m2.

3) Les appartements neufs

Dans le neuf, le prix moyen sur le littoral est de 4 030 €/m2. Par exemple, il faut compter 3 510 €/m2 à Lorient et 3 700 €/m2 à Vannes.

4) Les résidences secondaires ont le vent en poupe

Le marché de la résidence secondaire a été dopé par les confinements successifs et le prix médian s’établit à 258 000 € pour une résidence secondaire dans le Morbihan. L’avenir dira si cette tendance se confirme et si les envies d’achat se sont toutes transformées dans le concret.

5) Le prix des terrains à bâtir

Pour acheter un terrain à bâtir à Baden, il faut compter environ 150 000 € contre 116 400 € à Sarzeau et 114 000 € à Saint-Gildas-de-Rhuys.

Mais ces prix ne sont pas vraiment représentatifs de l’ensemble des prix des terrains à bâtir dans le Morbihan. En effet, le prix médian d’un terrain y est de 55 000 € pour une superficie moyenne de 510 m² cette fois sur l’ensemble de la Bretagne.

En savoir plus :
Comment préparer un achat immobilier ?

Général