Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Le marché de l’immobilier breton : moins de logements, mais des prix en hausse

Selon le Conseil régional des notaires, les offres de biens immobiliers se font de plus en plus rares en Bretagne historique, notamment dans les grandes métropoles. En parallèle, les prix de l’immobilier restent orientés à la hausse ; la région étant de plus en plus attractive.

Vous aussi vous souhaitez investir en terre bretonne et acheter un bien immobilier sur l’Île aux Moines ? Faites confiance au professionnalisme de l’agence Bénéat Chauvel, spécialiste de l’immobilier autour du Golfe du Morbihan.

Les prix de l’immobilier breton s’affichent à la hausse

Pour l’année 2018, le président du Conseil régional des notaires, Damien Ruaud, a observé « une raréfaction de l’offre » de biens immobiliers en Bretagne. De plus, les prix des logements continuent d’augmenter depuis début janvier.

Dans l’ancien, les prix des appartements sont en hausse de 3,8% et ceux des maisons de 1,2%. Cependant, ce phénomène est à nuancer en fonction des villes et des départements. En effet, dans les grandes métropoles, comme Rennes ou Nantes, mais aussi à Vannes et sur le littoral, les prix grimpent.

En revanche, les Côtes d’Armor et le Finistère sont encore épargnés ; l’augmentation des prix étant plus modérée. Cette tendance est valable pour les secteurs ruraux de ces départements, car sur le littoral, les prix sont plus élevés.

Vers un manque de biens immobiliers à Rennes

Avec l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) à l’été 2017, le marché de l’immobilier rennais s’est progressivement emballé, notamment avec les acheteurs Franciliens attirés par le confort de vie.

De plus, les propriétaires ayant tendance à conserver leur logement plus longtemps, la capitale rennaise voient ses stocks de logements diminuer rapidement.

Plusieurs types de biens immobiliers sont concernés par ce phénomène de pénurie : les studios, très prisés des investisseurs locatifs ; les T3 de 60 à 90 m² ; et les maisons.

Pour en savoir plus:
Maladie: comment sont protégés les propriétaires et locataires ?

Theix-Noyalo