Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Le retour des taux de crédit immobilier attractifs de l'été 2019 !

Si vous avez le projet de vous lancer dans l’achat d’une maison à Vannes, c’est le bon moment. En effet, les taux d’intérêts actuels sont revenus au niveau de ceux de l’été 2019 après une légère hausse pendant les deux mois de confinement.

Les banques veulent rattraper le manque à gagner de la période de confinement

Les banques veulent rattraper le manque à gagner des deux mois de confinement qui ont mis la production de prêts immobiliers quasiment à l’arrêt. En effet, les taux d’intérêts des prêts immobiliers après avoir enregistré une période de hausse finalement assez mesurée en avril et mai en pleine crise sanitaire du covid-19, repartent à la baisse. Et selon les banques, cette tendance baissière est comprise entre 0,10 % et 0,25 %.

La hausse modérée du premier semestre, en moyenne de 0,10 % voire parfois un peu plus, cumulée à cette nouvelle baisse, ramène finalement les taux d’intérêts des crédits immobiliers à leur niveau de l’été 2019.

La baisse des taux permet le redémarrage de l’activité du secteur immobilier

Les banques ont décidé de baisser leur taux de base dans cette période où la concurrence est de nouveau forte et ce en maintenant leur marge de profit grâce aux annonces de soutien de l’économie de l’État français et de la BCE. Cette dernière a indiqué qu’elle maintiendrait des taux directeurs bas et a débloqué des enveloppes budgétaires pour les États membres afin de soutenir la reprise. À titre d’exemple, les obligations assimilables au trésor (OAT), qui permettent notamment aux banques de se refinancer, sont encore à taux négatif.

La période de confinement conjugué au durcissement des conditions d’octroi de prêt de fin 2019 à la suite des recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) avait provoqué une diminution des acceptations de prêts, parfois même sur de bons dossiers.

Cette nouvelle baisse des taux est donc la bienvenue pour le redémarrage des transactions immobilières et de l’activité économique après la période sombre du confinement.

Y a-t-il un profil de client particulier courtisé par les banques ?

Les banques favorisent actuellement les profils comme les salariés de la fonction publique et les très hauts revenus pour lesquels elles estiment que le risque est limité.

En effet, plusieurs éléments viennent restreindre le nombre de prêts octroyés. Premièrement, il y a l’impact du chômage partiel et la baisse de revenus liés à la crise sanitaire. Deuxièmement, il y a les recommandations de fin d’année dernière du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) qui incitent à respecter le taux d’endettement maximum de 33 % et à réduire les prêts d’une durée supérieure à 25 ans.

Face à la concurrence accrue et pour les meilleurs profils, les banques acceptent de négocier les conditions du prêt. En effet, actuellement, pour certains bons dossiers, le taux de crédit peut même descendre sous la barre des 1 % pour un emprunt sur 15 ans.

Pour en savoir plus:
Être propriétaire, une priorité pour les français
Vannes : de gros projets immobiliers sont en cours !

Général