Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Louer un logement de vacances en septembre peut permettre de faire des économies !

Vous envisagez de louer un bien dans le Morbihan pour les vacances ? Si vous le pouvez, décalez vos vacances à la fin de l’été. En effet, les locations sont bien moins chères à cette période et vous pourrez économiser dans certains cas jusqu’à 40 % du prix entre août et septembre.

Une baisse moyenne importante du prix de location entre août et septembre

D’après une étude effectuée par un opérateur immobilier sur plus de 10 000 logements de vacances, le prix moyen de la location entre août et septembre baisse de près de 35 %. En effet, la location pour une semaine d’une maison en bord de mer au mois d’août coûte en moyenne environ
1 900 euros tandis que la même villa en septembre se louera à peine 1 300 euros.
Que ce soit pour la location d’un appartement ou d’une villa en bord de mer, le prix de la location baissera en moyenne de 35% en fin de saison. Pour ceux qui peuvent prendre leurs vacances en septembre, il y aura un double avantage. D’une part, ils paieront leur location bien moins cher et d’autre part, ils pourront profiter pleinement de la plage en évitant la surpopulation estivale tout en profitant d’une arrière-saison généralement très agréable.

La baisse du prix moyen des locations en septembre cache cependant des réalités différentes

En effet, même si le prix moyen des locations baisse à partir de fin août dans tous les départements touristiques, les prix n’évoluent cependant pas tous à la même vitesse.
Dans certains départements comme l’Ardèche, le Finistère ou les Landes, le prix moyen des locations baisse de 40 à 50 % dès septembre. A contrario, pour les destinations à la montagne (Alpes, Jura et Pyrénées) et pour les départements des Alpes-Maritimes ou du Calvados, la baisse est seulement d’une vingtaine de pourcents.

Les bailleurs tiennent compte de la crise sanitaire mais ne baisseront pas leur prix pour autant

D’après une autre enquête, de nombreux bailleurs seraient prêts à accepter pour cet été des reports de séjours, voire des remboursements partiels au vue des circonstances particulières liées à la pandémie du covid-19.
En revanche, plus de 90 % d’entre eux, dont un grand nombre sont des retraités qui ont besoin de ces revenus complémentaires pour vivre, ne souhaitent pas baisser le prix des locations cet été.
Donc, pour ceux qui le peuvent, le report du séjour en septembre reste a priori la meilleure opportunité pour économiser de l’argent pendant les vacances.

Location vacances