Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Résidence secondaire : pourquoi pas vous ?

Une résidence secondaire, vous y pensez ? Pour concrétiser votre projet d’achat immobilier sur l’île aux moines, faites confiance à l’agence bretonne Bénéat Chauvel.

La campagne, mais pas trop

La France compte 3,3 millions de résidences secondaires selon l’Insee. Un record en Europe. En revanche, les traditionnelles « maisons de campagne » en zone ultra-rurale (centre de la France, Massif central, Auvergne, Normandie (hors littoral), Alsace), sont boudées par les acheteurs.

Plus question donc d’être perdus au milieu de nulle part : les acquéreurs veulent être à moins de deux heures de leur domicile et avoir des commodités en toute proximité pour faire leurs emplettes à pied ou à vélo. Ils exigent aussi de la verdure, car, durant l’année, ils vivent souvent dans un petit espace (appartement ou maison avec jardinet).

Mais ils ne veulent pas trop de terrain non plus pour limiter les frais d’entretien. En règle générale, ils achètent des logements fonctionnels et sans travaux. Les Parisiens achètent dans le Vexin et le Perche (2.000 à 3.000 euros le m2), les Lyonnais près de Chalon-sur-Saône, les Montpelliérains autour de Sète.

Mer ou montagne ?

En montagne, les prix de l’immobilier sont élevés, le mètre carré se paie entre 5.500 euros et 8.500 euros. Cela s’explique notamment à cause de la diversité d’activités proposées à chaque saison, notamment dans les stations les plus cotées des Alpes du Nord (Chamonix, Courchevel, Megève, Méribel, Val-d’Isère).

Les stations balnéaires du Sud de la France et la côte atlantique restent sans nulle hésitation les destinations les plus prisées. C’est ici que le marché des résidences secondaires est le plus dynamique et parfois aussi le plus tendu au niveau des prix. Les résidences secondaires sur la côte méditerranéenne à Saint-Raphaël, Bandol ou Cassis se vendent entre 2.500 et 5.900 euros le m2.

Sur la côte atlantique, les villes de Biarritz, du Cap-Ferret et l’île de Ré attirent beaucoup d’acheteurs. Le littoral breton n’est pas en reste (2.550 euros le m2 en moyenne) : les résidences secondaires se vendent comme des petits pains dans le Golfe du Morbihan, ou sur la Côte d’Émeraude à Saint-Malo et Dinard.

Pour en savoir plus:
Assurer l'isolation phonique de son logement
Comment estimer la valeur des travaux avant d'acheter un bien ?

Général