Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Taxe foncière 2019 en hausse pour des milliers de Français

Vous êtes à la recherche d'une vente immobilière sur l'île d'Arz pour investir et vous vous interrogez sur la taxe foncière que vous aurez à payer ? Faisons le point sur son mode de calcul et les raisons de sa hausse cette année.

Comment est calculée la taxe foncière ?

Tout propriétaire d’un bien immobilier au 1er janvier de l’année en cours est redevable de la taxe foncière, qui permet de financer le fonctionnement des différentes collectivités territoriales (communes, regroupements de communes, départements…). Dans le cas d’un investissement locatif, le propriétaire du bien doit payer la taxe foncière, en revanche, la taxe d’habitation est à la charge du locataire.

Le mode de calcul de cette taxe repose sur une valeur locative cadastrale du bien immobilier établie en 1970, qui correspond au montant que pourrait rapporter le logement s’il était mis en location pendant un an. 50% de cette valeur locative, révisée chaque année, est utilisé pour appliquer un taux fixé par les collectivités locales.

Cette année, la valeur locative a été révisée à la hausse par l’administration fiscale, impactant près de 134.000 Français. Selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), certaines taxes foncières affichent des hausses allant parfois jusqu’à 136%.

Les raisons de l’augmentation de la taxe foncière de 2019

Pour Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du Management des Services Immobiliers, la hausse de l’impôt foncier est la conséquence de la suppression de la taxe d’habitation et de la révision progressive des bases cadastrales. Mesure phare du gouvernement d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation pour les Français n’est pas sans impact sur la taxe foncière des propriétaires.

En effet, pour compenser la perte de revenus des communes, l’État a demandé aux départements, qui perçoivent la taxe foncière, d’en transférer une partie aux communes. En parallèle, certains conseils départementaux ont rehaussé leurs taux relatifs au calcul de la taxe foncière, afin de contrebalancer ce manque à gagner. L’actualisation des valeurs cadastrales est la 2ème raison pointée par Henry Buzy-Cazaux. En effet, l’État est en mesure de rénover ces bases, et calcule également, au profit des collectivités, les taxes qui leur seront reversées.

Theix-Noyalo