Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Trentenaires : comment investir dans l’immobilier ?

Vous venez de repérer des offres de vente de maison à Sarzeau ? C’est le bon moment pour profiter des taux d’intérêt toujours attractifs ! N’oubliez pas qu’il est également possible de devenir propriétaire via l’investissement locatif.

Profitez des taux de crédit favorables

Se constituer un patrimoine immobilier et acheter sa résidence principale sont les principales préoccupations des trentenaires. Cette volonté d’investir se trouve même renforcée avec l’arrivée d’un premier enfant.

Actuellement, avec des taux d’emprunt historiquement bas, l’accession à la propriété est une aubaine. En effet, en septembre, le taux de crédit moyen s’affiche à 1,18%, toutes durées confondues (Observatoire Crédit Logement/CSA).

Défiscalisez en investissement dans l’immobilier locatif

Si de nombreux trentenaires privilégient l’achat de leur résidence principale, certains optent pour l’investissement locatif. En effet, pour acheter un appartement d’une superficie de 35 à 60 m² sur Paris, il faut compter un budget d’environ 500.000 euros. Avec un prêt immobilier sur 25 ans à 2%, les mensualités peuvent vite être élevées et dépasser le taux d’endettement maximum de 33%.

C’est ainsi que des jeunes couples se tournent  vers l’investissement locatif en loi Pinel qui permet de réduire leur imposition sur le revenu. Ce dispositif d’aide à l’investissement, financé par l’État, est valable pour l’achat d’un logement neuf ou réhabilité afin d’atteindre les performances techniques du neuf. Il faut savoir que certaines conditions sont à respecter, comme l’encadrement des loyers, ou encore, les revenus du ou des locataires qui doivent être inférieurs à un plafond.

Souscrire à des parts de SCPI

Pour se constituer un patrimoine, des Français décident d’investir via des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). Le principe est de souscrire à des parts de SCPI, qui possèdent un parc immobilier. Vous devenez ainsi propriétaire de biens immobiliers, et percevez une part des loyers en fonction de votre prise de participation. Ce placement immobilier permet de mutualiser les risques de loyers impayés, et offre des rendements avoisinant les 4 à 5%.