Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Vannes : les notaires annoncent que les prix ont flambé en 2019

Votre expert immobilier à Vannes souhaite aujourd’hui relayer une partie des chiffres publiés par Actu Morbihan, lequel a lui-même cité les statistiques enregistrées par les notaires du département pour l’année 2019. En effet, selon Olivier Aruns, président de la Chambre des Notaires du Morbihan, « Les prix à Vannes augmentent autant qu’à Rennes et Nantes », notamment dans l’ancien.

Vannes : un appartement dans le centre-ville coûte 12 % plus cher qu’en 2018

En 2019, le prix d’un appartement dans le centre-ville de Vannes était estimé en moyenne à 2 800 € le mètre carré, soit une augmentation de plus de 12 % par rapport en 2018. L’on comprend mieux la hausse des prix de certains appartements, notamment dans l’ancien, bien que l’inflation soit ici à relativiser. En effet, le prix des maisons anciennes a subi une hausse encore plus importante (+ 16 %) en glissement annuel, avec un prix qui grimpe à 3 250 € le mètre carré en moyenne.

Bien que les prix soient tous en augmentation, le marché de l’immobilier se porte bien dans le Morbihan, notamment à Vannes. En effet, pas moins de 20 000 transactions ont été réalisées dans le département en 2019. On notera d’ailleurs que la Bretagne est l’une des régions avec le moins de logements vacants.

Vannes 10ème ville du Morbihan où les maisons sont les plus chères

Si l’on s’intéresse maintenant au classement des villes du Morbihan où les villes sont les plus chères, on constate que Vannes occupe tout de même le dixième rang avec un prix médian établi autour de 325 000 € (hausse de 16,3 % par rapport à 2018). Aux trois premières places, on trouve l'Île-Aux-Moines (591 000 €), Larmor-Baden (540 000 €) et Arradon (445 100 €). Les prix médians, toutefois, ne sont qu’à titre indicatif puisqu’ils ont été établis par l’Office des Notaires du Morbihan parmi les communes où au moins 10 transactions ont été réalisées pour les îles en 2019, et 20 pour les villes.

Le président de la Chambre des Notaires du Morbihan, Olivier Aruns, assure d’ailleurs que « les prix redeviendront stables en 2020 ».

Général