Sélectionnez un secteur géographique sur la carte
 Afficher la carte

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Acheter une Maison dans le Morbihan

Vue mer
 5 photos

3 240 000 € FAI

ARRADON (56610)

Réf. PM5946BD2

Propriété de caractère
 5 photos
 Vidéo  Visite
360°

1 942 000 € FAI

SUD MORBIHAN (56230)

Réf. PM4626BD2

Exclusivité
 18 photos

1 522 000 € FAI

SARZEAU (56370)

Réf. PS7027BD2

 5 photos

1 360 000 € FAI

VANNES (56000)

Réf. M3424BD2

Exclusivité
 5 photos

1 260 000 € FAI

VANNES (56000)

Réf. PM4351BD2

Exclusivité
 5 photos

1 260 000 € FAI

SAINT ARMEL (56450)

Réf. PM5833BD2

À l’instar des régions touristiques françaises les plus dynamiques, le Morbihan affiche des prix particulièrement hauts, notamment lorsqu’il s’agit d’acheter une résidence, qu’elle soit principale ou secondaire. Toutefois, depuis 2006, les prix ont tout de même atterri en douceur, si bien qu’acheter sa maison dans le Morbihan n’a plus rien du parcours du combattant. Dans cet article, nous décrivons pour vous l'état du marché immobilier dans le Morbihan.

Acheter sa maison dans le Morbihan : oui, mais à quel prix ?

La Bretagne, et plus particulièrement le Morbihan, sont très en vogue. Si nombre de ménages aimeraient acheter leur maison dans le Morbihan, tous ne peuvent malheureusement pas se permettre d’être propriétaires dans ce département. En effet, les prix exercés y sont typiquement très élevés, surtout dans les endroits touristiques. Ainsi, dans les zones très plébiscitées, il demeure difficile d’acquérir une maison de pays en bon état à moins de 300 000 €. Et pour une résidence où des travaux de rénovation sont à prévoir, impossible de finaliser la transaction si moins de 250 000 € sont mis sur la table.

Même constat au bord de la mer ! Dans des communes du Morbihan surplombant l’océan telles que Damgan, ce sont les appartements de deux pièces qui sont les plus recherchés. Malheureusement, de tels biens ne trouvent preneurs qu’à partir de 300 000 €, en sachant qu’ils s’adressent principalement aux citadins de la région parisienne et du sud de la France, mais aussi à une clientèle étrangère (Allemands, Belges, Suisses etc.) En outre, il est difficile de faire de bonnes affaires dans les communes du Morbihan les plus prisées car les logements à petits prix ne sont pas légion, et se vendent quasi-instantanément.

Enfin, notons que les biens immobiliers les plus recherchés se trouvent entre Lorient et Damgan. En effet, les acquéreurs qui veulent acheter leur maison dans le Morbihan concentrent leurs recherches en-dehors des stations du littoral, notamment à La-Trinité, Carnac et Malestroit.

Des transactions et des prix qui se stabilisent depuis 2006

Tandis que les prix étaient nettement surestimés au début des années 2000, ces derniers deviennent aujourd’hui plus réalistes. Comme toujours en immobilier, la notion de prix est très importante. Si vous souhaitez acheter une maison dans le Morbihan, vous ne le ferez que si son prix est correctement estimé. À l’inverse, si la valeur d’un bien est surestimée, ce dernier ne se vend pas. Conscients que les acheteurs n’investissent plus dans n’importe quoi et à n’importe quel prix, les propriétaires de logements dans le sud de la Bretagne ont adopté une attitude plus raisonnable. Qui plus est, ces derniers sont même de plus en plus enclins à baisser le prix de vente, si bien que des négociations de l’ordre de 10 % à 20 % du prix affiché sont désormais possibles.

Aussi, que les primo-accédants se rassurent ! Le Morbihan dissimule forcément une jolie maison qui n’attend qu’eux. Hors du littoral, un peu plus dans les plaines, à Auray par exemple, terre d’accueil de bien des retraités parisiens, le prix moyen des maisons avec jardin est de 200 000 €. À Crac’h et ses alentours, 180 000 € environ suffiront à vous rendre heureux. Enfin, dans le secteur de Malestroit, les premiers prix pour une maison nécessitant des travaux sont fixés à 90 000 €.

Région très agréable, le Morbihan présente des conditions favorables pour un investissement dans la pierre. À l’abri de crise immobilière, la Bretagne du Sud est d’ailleurs, sachez-le, très clémente en termes de climat. Oubliez les légendes urbaines qui annoncent de la pluie à longueur de journée. En vérité, ici, la météo est tonique et bien souvent agréable.